Vous êtes ici: Home » News » Dakar 2017 – L’étape de toutes les surprises
Mercredi, 26 Juil 2017
Jeudi, 12 Janvier 2017 00:00

Dakar 2017 – L’étape de toutes les surprises

La quatrième étape du Dakar a enfin pausé ses roues sur le sol Bolivien à près de 3 500 mètres d'altitude. Le manque d'oxygène et les conditions climatiques constituent une difficulté supplémentaire pour les pilotes dont la fatigue commence à se faire sentir.

« On a été gâté sur cette étape », confie Jean Jacques Martinez, en descendant du DAF. Après la fournaise des premiers jours dans le nord de l'Argentine, place aux panoramas désertiques et rocailleux de la Bolivie. Le moral des pilotes n'a pas été épargné par les 416 kilomètres de spéciale entre San Salvador de Jujuy et le petit village de Tupiza, de l'autre côté de la frontière bolivienne. « C'était une étape très longue et très variée. Elle demandait plus de technique et moins de navigation, du coup c'était très intéressant niveau pilotage », soumet Thomas Robineau. Et pour cause, les dunes, le fesh-fesh, les rios, en passant par la piste et le trial, toutes les difficultés étaient réunies pour compliquer l'avancée des mastodontes de course. Et ce n'est pas le team Boucou Assistance qui dira le contraire.

 

Assistance en route

Le premier coup de théâtre sonne dans la cabine du T4 Daf piloté par Michel Boucou. Les maux dus à l'altitude ont eu raison de ce dernier, contraint de laisser la main à son coéquipier Jean-François Cazeres. Un véritable baptême du feu, pour ce mécanicien qui participe pour la première fois au Dakar en tant que pilote. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que cette première expérience de pilote n'a pas été de tout repos. Victime du fesh-fesh, le Béarnais a dû ramener le T4 démuni de son embrayage, sur près de 200 km. « C'était pas évidant mais je m'en suis plutôt bien sortis », s'exclame-t-il, le sourire aux lèvres.

 boucou-dakar-2017-7

Du côté de L'Iveco, la journée fut haute en rebondissements. L'équipe de Thomas Robineau a due dépanner le pilote Toyota du team Overdrive, Nasser Al-Attiyah. Des étoiles dans les yeux après avoir porté assistance à celui dont la réputation n'est plus à faire, l'équipe de l'Iveco continue sa progression lorsqu'il tombe sur un équipage chinois au volant d'un Toyota coincé dans les dunes.

Et oui, le Dakar est souvent cruel avec ses concurrents amateurs. Mais Thomas Robineau prend les choses en mains. Novice des dunes boliviennes, le pilote du Toyota se voit contraint de laisser les commandes au jeune sarthois aguerri afin qu'il les sorte de ce pétrin. « Le pilote est monté dans l'Iveco aux côtés de José Martins et Dave Berghmans et moi j'ai pris le volant du Toyota avec le co-pilote chinois. Je me suis éclaté », s'amuse le triple champion de France de camions sur circuit. Ralenti pour ces besoins d'assistance, l'équipage de l'Iveco clôturera cette quatrième étape à la 31ème place du classement.

 

Arrivée au bivouac de Tupiza, les mécaniciens du team s'affèrent autour des camions de course pour la 5ème étape en direction de Oruro. La fin de cette première semaine de course approche à grand pas et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'elle sera éprouvante pour tout le monde notamment à l'approche de l'Altiplano bolivien...

 

 

Valérie Péré

 

banner-baja-aragon

Contact

Tel: +33 6 83 53 44 28
E-mail : voir page de contact


Derniers commentaires

Nous avons 14 invités en ligne

Nos partenaires

Renault Truck Pau Cendres Pau   fuchs lubrifiant Locadour
 Clovis location   nieuw logo toptruck